5 attitudes contre le blues de la rentrée !

Rédigé le 08/09/2021
HASNA AKABLI


Le retour de vacances est souvent une période émotionnellement délicate pour bon nombre de managers. Pas évident de se replonger dans le bain des affaires après des jours de farniente ! Certains peuvent même se sentir déprimés face à cet atterrissage brutal. Ça s’appelle “le blues de la rentrée” !

Voici donc nos Conseils de pro pour vous aider à vous remettre en mode boulot et retrouver votre rythme de croisière :

1. Reprendre en douceur

Il est très important de vous octroyer deux ou trois jours de transition. Puis, démarrez en douceur par les tâches qui ne vous rendent pas nerveux(se) ou qui ne vous prennent pas en otage au bureau jusqu’à 22h dès les premiers jours ! Créez également une ambiance plus conviviale avec vos collaborateurs, avec par exemple des petits déjeuners pour échanger autour de vos vacances respectives et des bons moments passés.

2. Donner un sens à son travail

Savez-vous que l’une des premières raisons de démotivation au travail (et ailleurs !) est la perte de sens ? En d’autres termes, c’est lorsque nous ignorons la réponse à la question “pourquoi suis-je en train de faire ce que je fais ?” que les ennuis commencent ! Profitez du nouveau départ qu’est la rentrée pour vous demander si votre activité est cohérente avec votre philosophie de vie et respecte votre écologie (temps épargné pour votre conjoint et vos enfants, vos loisirs et vos amis), ainsi que vos valeurs (liberté, intégrité, respect, solidarité, engagement, etc.). Êtes-vous satisfait( e) au travail ? Aimez-vous ce que vous faites ? Si vous réalisez que c’est une obligation ou un simple gagne-pain, le burn out vous guette !

3. S’organiser

Oubliez les mauvaises habitudes d’avant votre départ en vacances lorsque vous vous contentiez de réagir aux urgences, aux mails, aux appels clients, aux réunions de dernière minute ! Un manager, un vrai, doit être capable de s’organiser et de se tenir à son “programme”. Pensez à faire une “to do list” efficace, hiérarchisée en fonction de l’urgence et de l’importance. Déterminez des échéances et tenez vous- y ! Enfin, pensez moyen terme en vous fixant des objectifs stimulants pour le 31 décembre : qu’aimeriezvous avoir réalisé d’ici à la fin de l’année ? Rien de mieux pour arriver “boosté” au bureau le matin.

4. Motiver son équipe

Si vous mettez vos équipes sous pression dès leur retour, vous risquez de perdre les bénéfices des vacances en quelques heures ! Or, vous avez besoin de vos collaborateurs pour tenir vos objectifs de fin d’année. Laissez- leur un sas de décompression avant de passer à l’action. C’est au manager de donner envie à l’équipe de travailler. Vous pouvez commencer par tenir des entretiens individuels ou une réunion durant laquelle vous fixerez le cap pour les prochains mois et partagerez avec eux ce que vous attendez qu’ils accomplissent. Com-mu-ni-quez ! Cela ne se fait pas assez, alors faites la différence. Ensuite, fixez des objectifs et des leviers de motivation de chacun. Pour l’un, allez titiller son goût pour l’inconnu en lui proposant de défricher un nouveau marché ; pour l’autre, ce sera une présentation client qui fera appel à sa créativité ; et à un troisième, par exemple, de faire appel à son sens de l’analyse et du détail pour redéfinir une procédure. Votre terrain de jeu est vaste : explorez-le !

5. Continuer de penser à soi

Si vous avez passé de “vraies” vacances, vous avez pu vous déconnecter du monde du travail afin de vous reposer physiquement et mentalement. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas besoin de franchir les frontières à chaque fois pour recharger vos batteries. Le secret réside dans votre capacité à insérer dans votre planning hebdomadaire des moments pour vous occuper de votre personne. Étonnamment, ce point est la différence majeure entre le manager lambda et celui qui a l’étoffe d’un leader. La plupart d’entre vous ont le sentiment de manquer de temps (trop de travail, responsabilités familiales…) et n’imaginent pas un seul instant s’offrir une séance d’initiation au golf à 18h30 ! Pourtant, ce “reset” régulier offre des bénéfices énormes qui vont de la stimulation de l’intuition au développement de la créativité, en passant par une productivité accrue. Alors, mesdames et messieurs les managers, contre le blues de la rentrée, pensez à la sortie !

Alors, mesdames et messieurs les managers, contre le blues de la rentrée, pensez à la sortie !