L'Amour avec un grand Soi

Rédigé le 12/07/2021
Kenza Ito Mekouar


L’Amour... On dit que c’est par là que tout devrait commencer ; que pour savoir aimer, il faudrait d’abord s’aimer soi-même et que, pour l’attirer, il faudrait déjà pouvoir se le donner.

Et la dialectique de Platon, vous-vous en souvenez ? Sortir de sa caverne pour aller à la rencontre du monde, de la Lumière, puis revenir à notre obscurité, aux méandres de la pensée... Grandir, déconstruire, reconstruire, recomposer. Eh bien l’Amour de soi, ce serait peutêtre le chemin opposé: partir de la lumière originelle en soi, puis rejoindre l’opacité du monde, rencontrer le jugement et le regard parfois terribles des autres, et faire l’expérience de ce qui, alors que l’on est encore si jeunes, commence déjà à nous abîmer.

“L’amour de Soi…
partir de la lumière
originelle en soi,
puis rejoindre
l’opacité du monde.”
K. I. M.

Puis revenir à soi, essayer de s’alléger, de se dépouiller de tout, de se débarrasser de ces couches superficielles accumulées avec les années, travailler dur pour revenir à l’essentiel, renouer avec notre vraie nature, avec la Joie, avec l’enfant qui brille en nous, et que l’on a parfois trop laissé se consumer. Je nous souhaite des journées pleines de gratitude pour tout ce que nous avons traversé, pour nos zones d’ombres, nos moments d’égarements, pour tous ces gens qui nous aurons jugés ou bafoués, pour ceux qui nous auront même fait de grands sourires et qui derrière, auront cherché à nous réduire à ce que nous ne serons JAMAIS.

Je nous souhaite de pouvoir nous regarder droit dans les yeux sans honte ni culpabilité, d’être fiers de ce que nous sommes devenus, de renouer avec notre dignité au cas où, l’espace d’un instant, elle nous aurait quitté.

Je nous souhaite d’envoyer jusqu’aux parties les plus vulnérables en nous, l’amour que l’on donne aux enfants, et d’assumer.... Ce que nous sommes, ce que nous avons été, ce que nous désirons, nos besoins, nos espoirs, et nos rêves éveillés.