La Parole

Extrait "Le Prophète" de Khalil Jibran


Puis un érudit dit, Parle-nous de la Parole. Et il répondit, disant :

« Vous parlez quand vous cessez d’être en paix avec vos pensées ;
Et quand vous ne pouvez d’avantage demeurer dans la solitude de votre coeur vous venez vivre dans vos lèvres, et leur son devient un divertissement et un passe-temps.

Dans bien de vos paroles, la pensée est à moitié massacrée. Car la pensée est un oiseau de l’espace, qui dans une cage de mots peut certes déplier ses ailes, mais ne peut voler.

Il y a ceux parmi vous qui recherchent le bavard de peur d’être seul. Le silence de la solitude révèle à leurs yeux leur moi dans sa nudité et ils voudraient s’enfuir.

Et il y a ceux qui parlent et qui, sans le savoir et sans le préméditer, révèlent une vérité qu’ils ne comprennent pas eux-mêmes. Et il y a ceux qui recèlent la vérité en eux, mais qui ne la disent pas avec des mots.

Au sein de tels êtres, l’esprit demeure dans le battement du silence. »