MENU

Naît-on leader ?

Farah Benayad


« Leader » fait partie de ces termes qui deviennent aussi répandus que flous, dans le monde de l’entreprise. Les organisations en font un critère incontournable de recrutement et/ou d’évolution ; et les écoles prestigieuses l’intègrent dans leur cursus universitaire. Mais que signifie exactement être leader ? Est-ce une aptitude innée ou acquise ?

Emprunté à la langue anglaise, le leadership/ le leader a même sa définition dans le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales français (le CNTL) « leader : personne qui se trouve à la tête d’un mouvement (…) chef de file (…) personne qui jouit d’une grande autorité, notamment au sein d’un groupe restreint parce qu’elle y est populaire et exerce un ascendant réel ». D’après Peter Northouse, dans son livre Leadership – Theory and Practice, le leadership est le « processus par lequel une personne influence un groupe de personnes pour atteindre un objectif commun ». Claude Lévy-Leboyer, professeur de psychologie sociale, y ajoute une spécificité « un processus d’influence sociale par lequel un individu amène un groupe à atteindre des objectifs ».


Le leader… influence


L’influence est la principale caractéristique qui fait que le leader se distingue du gestionnaire ou du décideur. Si ces derniers peuvent mener une organisation vers la réalisation de ses objectifs, ils ne sont pas pourvus de cet atout qui permet de :

  • Communiquer efficacement avec les membres d’une même équipe ;
  • Les faire adhérer à un projet commun ;
  • Les motiver à le réaliser ;
  • Les fédérer tous ensemble. 

Le leader… dirige


Quel que soit son style de management/de leadership, le leader guide son équipe vers la réussite. Il doit donc être capable, et apte, à :

  • Prendre les décisions qu’il juge pertinentes ;
  • Les communiquer de manière adéquate et adaptée à chacun de ses interlocuteurs ;
  • Savoir les faire accepter par tous les membres de son équipe. 

Le leader… a des objectifs


Réaliser un but commun à travers des objectifs, préalablement fixés, semble souvent évident. La réalité est que ces objectifs ne sont pas toujours clairement déterminés. Il s’agit :

  • D’une vision inspirante pour tous les membres de l’équipe ;
  • D’une ou de plusieurs orientations stratégiques, découlant de ladite vision ;
  • Des actions opérationnelles qui donneront lieu à des indicateurs mesurables et organisés dans le temps.

Naît-on leader ?

Si des personnes semblent avoir des prédispositions naturelles en termes de leadership (travail en équipe, initiative, autonomie, charisme…), d’autres peuvent être amenées à les développer à travers des accompagnements spécifiques et/ou de la formation. Dans l’un ou l’autre des cas, il est important de noter que le contexte situationnel est important. Tannenbaum et Schmidt l’ont d’ailleurs identifié dès les années 70 en évoquant la notion de leadership situationnel, selon laquelle quatre variables influent sur l’efficacité d’un groupe :

  1. Les caractéristiques du leader (valeurs, qualités de commandement, confiance…)
  2. Les caractéristiques du groupe (compétences, autonomie, initiative…)
  3. Les caractéristiques de la situation (nature des problèmes à résoudre, us et coutumes…)
  4. Les priorités d’objectif (travail d’équipe, motivation, changement…)