MENU

« RIRE » thérapie !

La Rédaction


“Le rire est le chemin le plus court entre deux personnes ” disait le plus célèbre clown du grand écran, Charlie Chaplin. C’est ce que nous essayons de transmettre ici, par les sourires et les rires de toute forme. Du rire joyeux à l’étonné, en passant par le tendre, le surpris et l’enthousiaste. Une vocation : l’agrandir. Car le rire est bien une thérapie qui n’a rien à envier aux autres et qui porte même un nom savant : la gélothérapie. Florilège des bienfaits du rire…


La thérapie par le rire : comment ça marche ?

Concrètement, le rire a des répercussions sur :

  • La douleur. En distrayant et en réduisant les tensions musculaires, le rire permet d’agir sur la douleur. Il augmente la production de catécholamines, des anti-inflammatoires aux propriétés antidépressives qui agissent comme une morphine naturelle. 
  • La digestion. Le rire est un moyen naturel de lutter contre la constipation car il provoque une gymnastique abdominale qui favorise une bonne régulation du transit intestinal. L’estomac et les intestins se contractent, ce qui améliore le processus de digestion. 
  • Les dérèglements fonctionnels comme l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, l’asthme, les infections pulmonaires ou encore les maux de tête, grâce à l’oxygénation du sang. 
  • Le système immunitaire. En riant, les échanges respiratoires sont 3 fois plus importants qu’à l’état normal. L’organisme reconstitue ainsi ses réserves en oxygène.
  • Le sommeil. en supprimant les tensions, le rire nous détend et permet de s’endormir plus facilement. Un bon remède contre l’insomnie ! 
  • Le stress. Le diaphragme est sollicité et la respiration est régulée lorsqu’on rit. Ainsi les tensions peuvent plus facilement être évacuées. Le rire détend grâce au sentiment de convivialité et d’humour qu’il induit. 
  • L’énergie. Le rire influence l’humeur, nous rendant joyeux et énergiques. Cela peut avoir des répercussions sur notre santé psychique. En riant, l’organisme libère des endorphines qui ont un effet antidépresseur et anxiolytique. 

Saviez-vous que …

Un enfant rit en moyenne 300 à 400 fois par jour !

​L’adulte ne rirait lui que 20 fois par jours.

​Les individus laissent de moins en moins de place au rire : 19 minutes en 1939, 6 minutes en 1983 et moins d’une minute aujourd’hui.


Selon les médecins, 10 à 15 minutes de rire par jour permettraient de se maintenir en bonne santé.

​1 minute entière de rire est comparable à 45 minutes de relaxation**.

**Selon les travaux du Dr Henri Rubinstein, neurologue français, dans les années 80.